Vive les chaussures magiques!

visibility1008 Views comment0 comments person Posted By: Peter Blanken list In: Blog commepiedsnus

Regarde je vole

Cette semaine j’ai reçu un emailing d’un grand site français d’e-commerce de running. J’étais heureux de voir 3 propositions de chaussures magiques qui, chacune à leur façon, m’offrent la possibilité de devenir un meilleur coureur, ou au minimum, de me sentir mieux en courant.

Proposition 1: La chaussure ”zéro gravité”

Under Armour

C’est vrai que la gravité c’est relou

La marque américaine Under Armour a positionné son offre sur les inconvénients que nous subissons tous les jours d’être collé à la surface de la terre par la gravité. Ils ont donc développé une chaussure de running qui donne une sensation zéro gravité, appelé Hovr, du verbe “to hover”, ce qui veut dire flotter ou planer.

Le secret réside dans leur technologie ”energy web” qui donne ”un fort dynamisme et retour d’énergie”. Ainsi “chaque foulée est légère et sans effort, les jambes sont fraiches pour le chemin encore à parcourir”.

Tu planes donc.

Proposition 2: La chaussure pour voler

Hoka

Planer à 10000 pieds

C’est Hoka et leur devise ”Time to Fly” qui présente 3 nouvelles chaussures, "au style audacieux et élégant. Elles savent tout faire, vont avec tout. … avec un amorti toujours aussi léger qui ne connaît pas de limites.”

Nous pouvons ainsi lire que les secrets de cette marque s’articulent autour de 5 concepts:

  • L' Oversizing: “grâce à leurs semelles imposantes, les chaussures Hoka embarquent 2,5 fois plus d’EVA que des chaussures de trail traditionnelles. Les avantages sont nombreux : absorption des chocs exceptionnelle, confort, foulée naturelle …”

  • Le Rockering: “le profil de la semelle est incurvé sur 50% de sa longueur. Résultat : un déroulé incomparable procurant une propulsion naturelle et une transition talon/pointe plus douce.”

  • Le Contrôle: “reprenant le principe du siège baquet, votre pied se retrouve enfoncé de 20 à 30 mm dans la semelle. Votre talon est ainsi fermement maintenu, améliorant grandement la précision et la stabilité de votre foulée.”

  • La Stabilité: “avec une semelle plus large de 35% disposant d’une large variété de crampons ainsi que de parois latérales renforcées, vos Hoka One One vos procureront adhérence et stabilité tout en compensant l’épaisseur de leur plateforme.

  • La Légèreté: ne vous fiez pas à leur apparence, les chaussures Hoka One One sont parmi les plus légères de leurs catégories.

“Avec Hoka One One, découvrez la sensation de planer sur terre.

Donc en résumé: 2,5 fois plus de matière sous les pieds, une semelle qui fait rouler le pied, le pied bien bloqué et fermement maintenu de 2 à 3 cm à l’intérieur de la semelle, qui est un tiers plus large que le pied pour apporter ”stabilité”, estimé par la marque nécessaire pour compenser l’épaisseur de la semelle (!)

C’est un peu comme pour un malade à qui on prescrit 5 médicaments, dont 3 pour guérir et 2 autres pour combattre les effets secondaires de ces 3 médicaments…

Et, on le répète plusieurs fois, tout ça pour permettre une ”foulée naturelle”.

Proposition 3: la chaussure qui s’adapte à la fatigue du coureur

Asics gel nimbus

Même pas fatigué!

ASICS nous propose leur 20e modèle de l’incontournable Nimbus. Cette fois, la GEL-Nimbus 20 “assure la meilleure course qui soit grâce à l’introduction de l’Adaptive GEL qui adapte l’amorti à la fatigue du coureur”.

Génial! La promesse d’une chaussure qui détecte le niveau de fatigue du coureur pour ensuite adapter automatiquement le niveau d’amorti.

Ca se peut vraiment? Hmm, permettez-moi d’en douter.

Aux Etats Unis une telle promesse se retrouverait très vite sévèrement repris par une classe action en publicité mensongère.

Nimbus en latin signifie ”nuage”, nous voilà donc avec une troisième possibilité de planer. Difficile de faire son choix.

Ou peut-être pas si difficile que ça.

Il faut juste arrêter de chercher à planer, remettre les pieds sur terre et reprendre les fondamentaux. Réfléchissons à la construction du pied tout d’abord et déterminons ce que l’on veut faire avec.

OK, je comprends que chaque marque cherche sa différentiation et que le meilleur moyen de le faire est en développant/ inventant des nouvelles technologies. Mais…

La question centrale

Visiblement tout ceci tourne autour de la question fondamentale pour tout coureur: comment apporter du confort et réduire la fatigue afin de me permettre d’aller plus loin et/ ou plus vite?

Le confort est un élément éminemment subjectif. Ce qui est confortable pour moi ne l’est pas forcément pour toi.

La fatigue également est subjective et dépendante de multiples facteurs comme le sommeil, la nourriture, l’environnement, la météo, etc

Par contre, les différences technologiques sont à priori objectives, mais très difficiles à mesurer et à quantifier. Pour cette raison aucun fabricant n’apporte de preuves scientifiquement validées à ses “promesses”.

L’exercice périlleux pour les marques est donc de jouer sur le subjectif, les sentiments et l’imaginaire, avec des éléments “objectifs”, afin de répondre au attentes des prospects.

Assimiler courir à un mouvement de glisser, flotter, planer…

L’activité devient sans effort, car les chaussures s’occupent de tout.

Le but des marques est de masquer le manque réel de preuves OBJECTIVES de leur technologies par l’emploi d’un habillage linguistique qui joue sur les sensations et l’imaginaire SUBJECTIVE du prospect. Ainsi il est possible d’utiliser pleinement les outils du marketing pour faire croire à ceux qui sont à l’écoute que les produits répondent parfaitement à ce qu’ils recherchent.

Une autre vision

Notre vision avec Commepiedsnus et les chaussures minimalistes qui sont au coeur de ce que nous faisons, est différente.

Nous plaçons l’utilisateur pleinement devant ses choix, autour de l’idée que l’on doit utiliser son corps de la meilleure façon, dans le respect de la biomécanique et de ses capacités.

Que la chaussure doit surtout apporter la protection contre les éléments: le chaud et le froid, et les choses qui peuvent piquer ou couper. Et qu’elles apportent une accroche sans faille, en fonction du terrain.

En mettant l’humain au centre, avec ses forces et faiblesses, notre parti pris est de dire que vous devriez exprimer pleinement votre talent et volonté avec des chaussures simples, sans technologies extérieures. La technologie est en vous, c’est votre corps.

Vous ne planerez pas, vous serez en contact directe avec votre environnement, ce qui est plus grisant. Vous êtes acteur de votre foulée et responsable de vos mouvements.

Les technologies que les marques proposent ne sont en réalité pas si magiques que ça. Elles ne vous font évidemment pas planer ou voler. Courir demande quand même de l’effort et c’est aussi ce que vous recherchez dans votre pratique.

Non, elles permettent surtout de masquer ou de compenser des lacunes. Dans certains cas elles vous permettent d’aller au delà de vos capacités avec quelque fois des conséquences néfastes.

Les meilleurs marathoniens performent avec les chaussures les plus simples. Roger Bannister a passé la barre mythique des 4 minutes au mile avec de simples pointes. La course à pieds étant multi-factorielle, on ne peut attribuer la performance uniquement à la chaussure utilisée.

Rober Bannister

Sir Roger Bannister et ses chaussures (pas très hi-tech)

Faites-confiance à vous même. Appuyez-vous sur vos capacités intrinsèques et interrogez-vous sur les promesses habilement packagées que les marques vous présentent.

Achetez vos chaussures avec vos pieds, pas avec votre tête. Cherchez le confort, la liberté de mouvement, et les sensations d’être en phase avec votre environnement.

Votre tête cherche le look, les promesses marketing et le rêve.

Vos pieds sont ancrés dans la réalité et reconnaissent les chaussures les plus adaptées à vous et à votre pratique.

Faites-leur confiance.

Laissez un commentaire

Veuillez noter, les commentaires doivent être approuvés avant leurs publications
Domingo Lunes Martes Miércoles Jueves Viernes Sábado Enero Febrero Marzo Abril Mayo Junio Julio Agosto Septiembre Octubre Noviembre Diciembre